texte : © Wendy D. Johnson.

crédits photos : © Wendy D. Johnson.

En addendum à la traduction de Baby Norgi de Wendy, voici la traduction de son article "you want me to cut WHAT ?" paru également dans Knitty. Wendy a eu l'extrême gentillesse de m'autoriser à traduire cet article pour l'explication des fameux steeks qui apparissent dans les pulls norvégiens. Merci beaucoup Wendy.

Vous voulez que je coupe QUOI ?

Les pulls norvégiens sont traditionnellement tricotés en rond. A la fin du tricot, les emmanchures sont découpées pour leur ouverture, et les manches, également tricotées en rond avec un astucieux rabat, y sont cousues.

Ce n'est pas aussi redoutable qu'il n'y paraît et ça n'a pas lieu d'être une expérience traumatisante. Franchement !

Une fois que le corps est entièrement tricoté, rabattre les mailles des épaules en mettant une épingle en haut de chaque côtésteek1 (NDT : à la pointe de l'épaule) pour marquer l'emplacement. Bloquer les différentes pièces à la vapeur et les mettre en forme.

Le patron peut vous donner la hauteur d'emmanchure, mais uniquement à titre indicatif ; si votre tension varie un peu, l'emmanchure aura besoin d'être plus petite ou plus grande.

Mesurer la largeur de la manche, juste avant le début du revers pour connaître la hauteur d'emmanchure. Puis reporter cette mesure sur le corps pour marquer le début d'emmanchure avec une épingle. Mettre une autre épingle au même niveau de l'autre côté.steek2

Ensuite, piquer la zone des steeks sur le corps, à la machine à coudre.

Cette zone est représentée par les 4 mailles au centre desquelles on coupera (gasp !) pour ouvrir les emmanchures. Prendre du fil à coudre ordinaire et piquer avec une tension normale et en points droits.

Je pense qu'il vaut mieux utiliser un fil de couleur légèrement différente du tricot de façon à voir les lignes de piqûres.

En commençant en haut du tricot, piquer jusqu'à légèrement dépasser l'épingle, tourner de 90° et piquer 2 m, tourner encoresteek3 de 90° et piquer jusqu'à l'épaule.

Recommencer à une demi-maille à l'extérieur de la première ligne de piqûre pour avoir une double piqûre tout autour de l'emmanchure. Faire de même de l'autre côté.

Voilà à quoi ressemblent les steeks une fois piqués, sur l'envers,

steek4

et sur l'endroit.

steek5

Maintenant, la partie la plus amusante : la coupe !

Prendre une paire de ciseaux pointus, et couper avec précaution au centre des deux piqûres pour ouvrir l'emmanchure. S'arrêter juste au-dessus des tournants des lignes de piqûre en bas de l'emmanchure. Faire attention de ne pas couper le fil de piqûre.

steek6 steek7

steek8 steek9

On peut faire une pause maintenant et fêter l'évènement avec une margarita.

Le montage du pull est facile. Fermer les épaules.

Epingler les manches dans l'emmanchure, en se souvenant que le revers doit rester à l'intérieur, et les coudre avec sa méthode habituelle de montage.

steek10

Puis fixer les revers à l'intérieur du pull, de façon invisible.

Les steeks ont été faits. Les manches sont montées. Vous n'aurez plus peur des steeks à l'avenir. A ce point-là, je repasse toujours à fond les revers et les coutures à la vapeur.

Maintenant, est-ce que ça ne va pas vous donner envie de tricoter tous vos pulls en rond et de faire des steeks ?